Médiations et démocratie culturelle : 9 nouveaux projets dans les Hauts-de-France

Art citoyen
7 novembre 2022

Moteurs d’expression et de participation des habitants, neuf projets culturels et artistiques ambitieux vont se déployer aux quatre coins des Hauts-de-France pendant trois ans. Particulièrement remarquables, ils mobilisent de nombreux acteurs d’horizons divers, pour permettre à chacun de se réapproprier son espace de vie et de l’enrichir, de cultiver l’imaginaire et le rêve. Ces projets de démocratie culturelle sont des réponses inspirantes aux besoins de notre société, en quête de sens, d’émerveillement et de projets collectifs.

Transformer la culture pour plus de citoyenneté

Avec notre action « Médiations & Démocratie culturelle », nous souhaitons décloisonner les frontières persistantes entre les institutions culturelles et la société civile. « Au même titre que l’éducation artistique à l’école, l’un des autres volets de notre axe Art citoyen, nous pensons que la médiation culturelle permet l’émancipation individuelle et renforce la cohésion sociale en impliquant tous les publics, en particulier les personnes les plus éloignées, physiquement ou socialement, de l’offre culturelle. » souligne Alice Callegarin Demangeat, chargée de mission à la Fondation.

Les neuf lauréats retenus cette année ont en commun de rassembler citoyens et professionnels (artistes, professionnels de la culture, travailleurs sociaux, éducateurs) autour de projets artistiques et culturels ambitieux. Ils sont également des réponses concrètes à des situations de précarité, d’éloignement, de perte de lien intergénérationnel, d’illettrisme, de manque de vie de quartier…
Ainsi, à Roubaix, des jeunes et des femmes bénéficiant de l’aide du Secours Populaire vont travailler avec l’association « Toutes Nos Façons d’Être » pour reprendre place et parole dans l’espace public grâce à la création artistique : retrouvez le projet en détail ici

Pour près de la moitié d’entre eux, la Fondation met en place une période d’incubation leur permettant d’approfondir l’ambition artistique, les dynamiques de coopération ou la mise en récit de leur projet. Pendant six mois, ils bénéficieront d’ateliers collectifs et individuels, d’un suivi et d’un accompagnement personnalisé, qui aboutiront le cas échéant à un financement supplémentaire pour leur déploiement.

Pour près de la moitié d’entre eux, la Fondation met en place une période d’incubation leur permettant d’approfondir l’ambition artistique, les dynamiques de coopération ou la mise en récit de leur projet. Pendant six mois, ils bénéficieront d’ateliers collectifs et individuels, d’un suivi et d’un accompagnement personnalisé, qui aboutiront le cas échéant à un financement supplémentaire pour leur déploiement.

photo coll SPF Rbx
«
Il y a beaucoup de propositions culturelles à Roubaix, mais on n'y va pas : on n'a pas l'impression d'être à notre place. Montrer ce qu'on a fait, ce sera un exemple pour les autres. On a plein de choses à raconter.
»
Habitants de Roubaix, participants au projet C2 du Secours Populaire de Roubaix

Un art citoyen, engagé au plus près des territoires

Portés par des associations culturelles mais aussi par des acteurs sociaux, les projets font appel à des formes d’expression variées : chant lyrique, arts plastiques, marionnettes, écriture, urbanisme… « Nous constatons comme pour la 1ère édition, une dynamique de projet plus forte dans le département du Nord » explique Alice Callegarin Demangeat, chargée de mission à la Fondation. « Pour autant, nous avons des initiatives émergentes dans l’Aisne que nous allons accompagner en incubation. Elles augurent de perspectives réjouissantes pour ces territoires plus éloignés des grands centres urbains.»

Le 9 mai dernier, tous les projets pré-sélectionnés ont participé à une journée de rencontre et de formation pour leur permettre de mieux comprendre les attendus de l’appel à projets et les enjeux de la démocratie culturelle. « Cela a également permis aux différentes organisations de faire connaissance, d’échanger sur leurs actions respectives de manière informelle. » Quant aux projets soutenus en 2020, ils poursuivent leurs actions. « Tous les projets nécessitent du temps pour nouer des relations de confiance, entretenir l’implication des habitants dans la durée et faire éclore des créations réellement inscrites dans les territoires, notamment dans les zones rurales. Certains ont été particulièrement touchés par les contraintes de la crise sanitaire. » Ils sont suivis dans le cadre de l’évaluation de l’appel à projets, dont les résultats seront partagés fin 2023.

L’œuvre est un commun / Le Collectif Meute – Nord
Créé en 2019, le Collectif Meute crée des projets d’art participatif et citoyen en concertation avec des artistes, habitants, scientifiques et médiateurs. Il déploie des dispositifs au carrefour entre recherche, création, accompagnement de la pratique amateure et médiation. L’Œuvre en commun est une démarche de recherche-action autour du cadre de travail imposé par le fonctionnement des aides à la création dans le spectacle vivant. Il construit étape par étape les conditions d’une véritable appropriation du geste artistique par des citoyens avec des participants non professionnels aux profils très divers (univers carcéral, hôpitaux, familles…). Ce processus de co-création sera diffusé et documenté.
Facebook – Le collectif meute

Intermédiations environnementales, artistiques et culturelles / Groupe A – Coopérative culturelle – Pas-de-Calais
Le territoire des Deux Caps, entre Boulogne-sur-Mer et Calais, présente des paysages variés alliant le monde maritime, rural et celui des carrières. Le groupe A – Coopérative Culturelle souhaite y mobiliser acteurs associatifs et institutionnels, habitants, artistes et chercheurs pour organiser 6 résidences de recherche et de création réparties en différents lieux, ouvrant sur la production d’œuvres, de récits et d’un programme d’activités inclusif. Au-delà d’une simple offre culturelle, le collectif se positionne comme véritable impulseur et facilitateur pour permettre aux habitants de discuter de leur territoire avec des points de vue différents, de participer au processus de recherche et de création.
Groupe acoop

Fab Lab Effet Papillon / Association Territoire Europe – Nord
Le projet « Fab Lab Effet Papillon » a pour objectif d’ouvrir une voie publique entre les habitants des quartiers en rénovation urbaine de Téteghem-Coudekerque-Village et les personnes déficientes intellectuelles accompagnées par Les Papillons Blancs. Il s’agit de désenclaver cet établissement et de favoriser les échanges entre des personnes qui n’ont pas l’habitude de se rencontrer. Ce chemin sera le fruit d’une gouvernance ouverte et partagée, de moments festifs (concerts, performances, ateliers), de projets artistiques (résidences de recherche d’artistes), de projets autour du vivant (jardinage, animaux, projets de recherche autour de la biodiversité), de chantiers d’auto-construction…
Association territoire Europe

C² / Secours Populaire Français de Roubaix – Nord
Le Secours Populaire Français de Roubaix encourage le pouvoir d’agir des personnes en difficulté à travers des actions solidaires. En collaboration avec l’association Toutes Nos Façons D’Être…, il lance le projet C² pour et avec un groupe de jeunes et de femmes bénéficiaires/bénévoles de l’aide alimentaire. Ils construiront ensemble un projet artistique et culturel (spectacle de théâtre, de danse, impromptus, film…). Les ateliers de création offriront un cadre confiant, propice à la créativité individuelle et collective, à l’expression des émotions, à la sublimation du réel, dans une perspective de revitalisation des individus et du territoire qu’ils habitent. L’objectif : (re)prendre la parole, sortir de l’isolement, retrouver confiance et (re)prendre place dans la vie de la cité.
Secours populaire français de Roubaix

AULT-ISSIMA / Artconnexion – Somme
Véritable balcon sur la mer, la ville d’Ault offre une vue impressionnante sur la naissance des falaises normandes, les plus hautes d’Europe, et sur la côte picarde. Porté par trois associations locales, ce projet culturel et artistique souhaite valoriser le patrimoine aultois dans une perspective de tourisme durable et responsable. La participation citoyenne des habitants prendra corps dans une dynamique de médiation avec des artistes en résidence (plasticien, écrivain, musicien, graveur, conteur…) sur les différents aspects du patrimoine : mémoire des habitants, bâti, falaise, faune et flore.
Artconnexion

3ème virage à gauche / Nouvelle Aventure – Nord
Porté par trois associations lilloises, le projet « Nouvelle aventure » souhaite faire de la Margelle, zone piétonne du quartier de Wazemmes, un lieu de vie, d’échange et d’apprentissage de savoirs. Autour de la thématique « Reprendre le temps : le temps de regarder, d’écouter », différentes actions seront menées avec les habitants : résidences d’artistes, création et animation d’une radio, chantiers participatifs, veillées de lecture. Parallèlement à ce projet, la Margelle continuera à organiser des repas solidaires et des temps conviviaux avec les SDF du quartier.

Le Tas de Sable – Ches Panses Vertes et Les Caves à Musique / Passerelles – Aisne
A une trentaine de kilomètres de Laon, le projet « Passerelles » veut favoriser les échanges entre les habitants de la ville de Tergnier afin de préserver la mémoire collective et envisager l’avenir ensemble. Durant trois ans, toutes les générations seront mobilisées pour créer un opéra Rock marionnettique : rencontres improvisées, stage d’initiation à la marionnette et à la musique, ateliers d’écriture, de mise en scène, de création. Ce projet s’inscrit dans une démarche participative associant un grand nombre d’habitants grâce aux partenariats avec des structures sociales, culturelles et scolaires de la ville.
Le tas de sable

Anima / Ateliers de la Citoyenneté – Pas-de-Calais
Le projet « Anima » porte bien son nom. Du latin « âme, souffle », il a pour but de redynamiser le centre-ville de Calais et d’épauler les personnes en recherche d’emploi. Fruit d’un partenariat entre acteurs économiques, privés, publics et associatifs, l’association mène des actions de nature économie sociale et solidaire (ESS) : espaces d’échanges et de créations (coworking, studios, etc.), rénovation d’une ancienne école d’art, reconquête d’une friche urbaine, ouverture d’une ferme urbaine qui vise à favoriser les interactions entre les personnes et les animaux à travers la thérapie, l’éducation, l’insertion ou encore la médiation animale. Le collectif a aujourd’hui pour ambition de renforcer la place de l’art dans ses pratiques professionnelles.
Ateliers de la citoyenneté

Voix, Parole, R.E.C.I.T. / Compagnie Petit Gros Mots – Aisne
Dans l’Aisne où la lutte contre l’illettrisme et l’illectronisme a été déclarée grande cause départementale en 2020, l’association Petits Gros Mots basée à Laon mène depuis 4 ans des ateliers d’écriture et d’expression populaire auprès de personnes vulnérables. Repérée et appréciée par de nombreuses structures socio-éducatives, cette action est aujourd’hui à l’origine du collectif R.E.C.I.T., Rencontres et Expérimentations Culturelles pour les Initiatives sur les Territoires.

Merci !

A l’instar de l’ensemble de nos appels à projets, les lauréats ont été désignés à la suite d’un processus de sélection rigoureux qui a mobilisé différentes expertises.

Ainsi, les instructeurs et instructrices, collaborateurs habituels de la Fondation, ont approfondi certains critères de l’appel à projets et apporté leur regard sur le travail déployé par ces organisations. Ensuite, un jury bénévole, réunissant des experts d’horizons variés, a examiné les candidatures et choisi les lauréats. Nous tenions ici à les remercier chaleureusement pour leur implication.

Equipe d’instruction

• Anne-Laure Chamboissier
• Patricia De Chamisso
• Victoire Dubruel
• Mari Linnman
• Hervé Quéméneur
• Réjane Sourisseau

Jury

• Simon Bernard, Chef du Pôle Médiation et développement des publics à la Maison de la Musique Contemporaine
• Marie-Pierre Bouchaudy, Ex-Cheffe du service de l’inspection de la création artistique au Ministère de la Culture DGCA
• Vincent Dumesnil, Co-directeur de La Chambre d’Eau
• Agathe Givry, Administratrice déléguée de Finoreille – Opéra de Lille
• Patrick Le Bellec, Chargée de mission culture pour la Ville de Dunkerque
• Pierre Marsaa, Médiateur Nouveaux Commanditaires Nouvelle-Aquitaine
• Floriane Mercier, Conseillère action culturelle et territoriale – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes
• Catia Riccaboni, Responsable programmes et fonds individualisés Culture de la Fondation de France

Crédit photo : Collectif La meute