VRAC – des groupements d’achats bio équitables dans les quartiers prioritaires de la politique des villes

Alimentation durable
France
Partenariat en cours depuis 2014
Fonds VRAC - Vers un Réseau d’Achat en Commun

Née en région lyonnaise en 2013, l’idée du projet VRAC est de proposer une autre façon de consommer aux personnes en précarité pour revaloriser l’image de soi et favoriser le pouvoir d’agir individuel et collectif.

Naissance de VRAC Lyon

Dès sa conception, le projet fédère une grande diversité d’acteurs : aussi bien les militants et bénévoles porteurs d’expériences locales dans les quartiers populaires, que les représentants de bailleurs sociaux et des acteurs de l’Économie sociale et solidaire.

Entre 2013 et 2017, grâce à l’appui des bailleurs sociaux et de fondations privées et au dynamisme des habitants des quartiers, l’association aide à la création et au développement de 13 groupements d’achat dans plusieurs quartiers populaires de la région lyonnaise.

Fonctionnement des groupements VRAC

Les groupements VRAC distribuent des produits de consommation courante (hors frais) biologiques, locaux et équitables à prix raisonnables, grâce à :

  • L’achat en grandes quantités (mutualisés entre groupements),
  • La réduction des coûts intermédiaires via la priorité donnée aux circuits-courts et la participation bénévole des membres dans la gestion des activités,
  • La réduction des coûts superflus par la limitation des emballages,
  • La vente à prix coûtant (sans marge) pour les personnes résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Les habitants des quartiers populaires sont au cœur du fonctionnement des groupements : leur mise en place, leur gestion quotidienne (commandes, distribution), et l’organisation d’évènements. Ils sont de véritables ambassadeurs du projet VRAC.

«Ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on doit mal manger» Boris Tavernier

Croissance et essaimage

Dès sa conception, l’association VRAC Lyon a été construite sur un modèle destiné à en faciliter l’essaimage dans d’autres villes, notamment via la mobilisation des différentes parties prenantes locales (habitants, associations des quartiers, bailleurs sociaux, élus, etc.).

En 2017, VRAC Strasbourg et Bordeaux sont créés, et en 2019, VRAC Toulouse et VRAC Paris débutent leurs premières distributions. VRAC Lille et VRAC Nantes sont aujourd’hui en projet.

En 2019, le projet VRAC Universités crée des groupements d’achats gérés directement par des étudiants à Lyon pour développer des groupements d’achat sur les campus étudiants et lutter contre leur précarité. VRAC Universités pourrait se développer dans les autres Associations VRAC dans les années qui viennent.

Des animations au service de la cohésion sociale et les talents culinaires des habitants

VRAC se donnent pour mission de susciter et/ou renforcer des espaces de socialisation et d’entraide dans ses lieux de présence via ses groupements d’achats.

Pour cela, VRAC Lyon organise par exemple annuellement des concours de cuisine au cœur des quartiers depuis 2016, pour permettre la mise en valeur des talents culinaires des habitant-es au cours d’évènements festifs et conviviaux. Des chefs renommés, pour certains étoilés ou meilleurs ouvriers de France viennent gouter les meilleures recettes végétariennes des habitants. Des concours à destination spécifiquement des collégiens ont également été organisés en partenariat avec le réseau Marguerite, et ont donné lieu à un documentaire.

Vrac développe d’autres manières de valoriser les talents culinaires des membres des groupements d’achats par exemple via l’ouvrage de cuisine « Femme d’ici, cuisine d’ailleurs » qui mets en avant 15 femmes.

© Photo : VRAC