Daniel et Nina Carasso

Daniel Carasso est né en 1905, à Salonique, dans l’Empire Ottoman (aujourd’hui Thessalonique en Grèce), où ses ancêtres espagnols s’étaient implantés quatre siècles auparavant. En 1917, les parents de Daniel, Isaac et Esther, émigrent en Espagne et après une étape à Lausanne, s’installent à Barcelone avec leur fils Daniel et leurs deux filles, Flor et Jeanne.

A Barcelone, Isaac entre en relation avec le professeur Elie Metchnikoff qui a reçu le prix Nobel de médecine en 1908 pour ses travaux sur le système immunitaire. Le professeur effectue alors des recherches sur les effets de l’acide lactique fermenté sur la santé. En Espagne, les enfants souffrent couramment de diarrhées infectieuses dues à la nourriture. Afin de tenter d’y remédier, Isaac met au point, en 1919, le premier yaourt à base de lait fermenté. Il décide de le lancer sur le marché en le distribuant en pharmacie, avec le soutien des autorités médicales de Barcelone. Il crée la marque « Danone » d’après le surnom affectueux attribué à son fils : Danon.

Tandis que les produits Danone connaissent un réel essor en Espagne et commencent à être vendus dans les crèmeries, Daniel Carasso part pour la France. Il étudie le commerce à Marseille avant de poursuivre des études de bactériologie à l’Institut Pasteur à Paris. Il tente de commercialiser des ferments sous forme de comprimés, puis décide de suivre les pas de son père; en 1929, il lance le yaourt Danone sur le marché français, cette fois à l’échelle industrielle.

Isaac meurt en 1939 et cette même année Daniel épouse Nina Covo, fille de José Covo qui fut un temps aux côtés d’Isaac Carasso, avant de devenir courtier en valeurs à Paris, puis de s’installer à New York en 1940.

En 1941, le couple fuit la menace des Nazis qui occupent la France et parvient à embarquer pour les Etats-Unis, après une longue escale à Cuba en attente de leurs permis d’immigration. Quelques semaines plus tard, en 1942, Daniel parvient à racheter un atelier de fabrication de yaourts à des Grecs et fonde la « Dannon Company». Il prend soin de confier à Norbert Lafont et Luis Portabella, deux hommes d’exception devenus de véritables amis, la tâche de faire fonctionner l’entreprise en France et en Espagne respectivement, pendant la guerre. Alors que Daniel partage son temps entre l’usine et la vente, Nina travaille en tant que dessinatrice pour des maisons de haute couture installées à New York. Quelques années après la naissance de leur fille Marina, en 1947, Daniel et Nina reviennent en France. Danone accroit alors sa présence dans plusieurs pays et l’entreprise continue à se développer : en 1965 elle fusionne avec l’industriel des produits laitiers Gervais et en 1972, Gervais-Danone fusionne à son tour avec le groupe agro-industriel BSN, dirigé par Antoine Riboud.

Même s’il n’est désormais plus aux commandes opérationnelles du nouveau groupe agroalimentaire, Daniel Carasso s’implique chaque jour dans son développement, ardent défenseur de la qualité des produits, depuis le choix des ingrédients, jusqu’à leur qualité gustative, leur conservation et bien entendu, leurs bénéfices nutritionnels et leur effet sur la santé. A ce titre, il a toujours été au cœur de l'innovation au sein du groupe, très avant-gardiste sur des sujets qui sont aujourd'hui au cœur des enjeux de l'alimentation durable.

Nina Carasso s’est éteinte en 2007 et Daniel en 2009, l’année du quatre-vingt-dixième anniversaire des premiers yaourts sortis du laboratoire de son père.